L'autonomie

 

Quelle est l’autonomie moyenne d’un vélo électrique ?

L’autonomie est une donnée très théorique, elle nécessite de comprendre les paramètres principaux qui entrent en jeu.

En effet, même si l’on comparait deux vélos exactement similaires, l’un pourrait avoir une autonomie de 80 km tandis que l’autre tiendrait à peine 20 km avant d’avoir sa batterie complètement épuisée.

Comment est-ce possible ? Nous allons voir en détails tout le fonctionnement de l’autonomie d’un vélo ainsi que les éléments qui jouent dans son calcul.

 

Pour bien comprendre comment se calcule l’autonomie d’un vélo électrique, il faut avoir connaissance de quatre paramètres majeurs.

NOTE:Gardez également en tête que les données présentées sont uniquement là à titre d’exemple. En pratique, l’autonomie peut varier beaucoup d’une situation à l’autre.

 

1 - La capacité de la batterie

Le premier, le plus évident des facteurs qui influencent l’autonomie d’un vélo électrique, c’est la capacité de sa batterie.

Nous avons vu dans la section précédente ''Définir sa motorisation'' comment la calculer, elle est exprimée en Wh.

Plus la tension et l’intensité heure d’une batterie sont élevés, plus elle aura d’autonomie.

 

Dans le tableau ci-dessous, voici un comparatif entre trois batteries fictives avec des capacités différentes.

 

On constate bien que l’autonomie du vélo électrique est directement liée à sa capacité de batterie, du moins si le moteur utilisé par les trois vélos fictifs est le même. Bien entendu, si le moteur d’un des vélos était plus puissant, il consommerait plus d’électricité et diminuerait donc l’autonomie estimée du vélo.

 

2 - Votre poids

Vous pensiez peut-être que le poids du vélo a beaucoup d’influence sur l’autonomie, mais en fait, c’est principalement le poids du cycliste qui influence l’autonomie du vélo. C’est logique, car là où la différence entre un vélo lourd et un léger est d’une dizaine de kilos environ, celle entre un cycliste lourd et un léger peut être d’une cinquantaine.

 

Pour illustrer plus clairement l’influence que le poids du cycliste a sur l’autonomie, voici un exemple de tableau comparatif entre trois personnes de poids différent.

Dans ce tableau, on voit bien que la capacité de la batterie est la même pour chaque personne. Cependant, plus leur poids est élevé, plus l’autonomie moyenne est réduite.

C'est encore plus vrai lorsque le parcours contient beaucoup de pentes et peu de plats. En effet, dans cette situation, le moteur va devoir compenser encore plus pour le poids du cycliste que lorsque le parcours est principalement plat.

 

3 - L’assistance électrique

Le troisième plus gros facteur dans l’autonomie d’un vélo électrique, c’est son assistance électrique.

L’assistance électrique, c’est ce qui va déterminer à quel point le moteur du vélo va vous aider lorsque vous pédalez. On peut la régler sur différents niveaux en fonction qu’on veuille être beaucoup assisté ou pas.

Il est évident que plus le moteur électrique vous aide, plus il doit consommer de l’électricité dans la batterie. Ainsi, si vous souhaitez augmenter l’autonomie de votre vélo, restez un maximum dans les bas niveaux d’assistance et n’activez les plus hauts niveaux que lorsque vous en avez vraiment besoin (en forte pente ou lorsque vous êtes très fatigué par exemple).

voici un exemple de tableau comparatif entre les niveaux d'assistance.

Dans ce tableau, on constate bien qu’entre trois vélos électrique avec capacité de batterie et puissance moteur équivalentes, celui qui utilise un niveau d’assistance faible aura une plus haute autonomie que celui qui se fait fortement aidé par son assistance électrique.

Il est également intéressant de savoir que plus la puissance moteur est élevée, plus cette réduction d’autonomie est forte lorsqu’on utilise un haut niveau d’assistance.

La donnée la plus intéressante de ce tableau est bien entendu l’autonomie moyenne, qui chute à seulement 20 km lorsqu’on utilise constamment l’accélérateur pour avancer.

 

En comparaison avec les 60 km d’autonomie possibles lorsqu’on utilise un niveau d’assistance faible, cette réduction drastique montre bien à quel point la batterie est capable de faire des économies lorsqu’on s’abstient d’être fort aidé par le moteur.

 

4 - Le type de parcours

Le quatrième et dernier plus gros paramètre qui intervient dans l’autonomie d’un vélo électrique, c’est le type de parcours réalisé.

Il est évident que si vous comptez utiliser votre vélo uniquement sur des routes avec des fortes pentes, l’assistance électrique va devoir vous aider nettement plus que sur des routes plates.

Donc, plus le parcours que vous réaliserez comportera de dénivelé, moins l’autonomie de votre vélo sera grande. Voici d’ailleurs un tableau illustrant la différence d’autonomie moyenne sur différents parcours.

 

 

Conclusion

 

Maintenant que vous connaissez tous les facteurs qui entrent en jeu dans le calcul de l’autonomie d’un vélo électrique, vous pouvez aisément modifier vos habitudes pour augmenter cette autonomie si vous le souhaitez.

Il y a plein de paramètres mineurs qui permettent d’augmenter son autonomie. Mais la façon la plus simple et la plus efficace, c’est de s’attaquer aux quatre paramètres majeurs cité ci-dessus.

 

De ces quatre paramètres, on peut déjà en retirer un : le poids.

Vous pesez ce que vous pesez, et il serait complètement absurde de faire un régime pour diminuer son poids de quelques kilos et ainsi améliorer légèrement l’autonomie de son vélo.

Il reste donc trois facteurs sur lesquels vous pouvez jouer pour augmenter l’autonomie de votre vélo : la capacité de la batterie, l’assistance électrique et type de parcours.

D’où l’importance de bien déterminer votre besoin au début pour que nous puissions vous aider à choisir le produit qui correspond à votre besoin.

 

Maintenant que vous en savez plus, pourquoi ne pas venir essayer nos modèles?

 

On vous attend !

 

Pour mettre en application ce que l'on vient d'expliquer, vous pouvez faire le test des moteurs Bosch grâce à leur application en ligne. Même si elle est spécifique à leurs produits, cela va vous donner une bonne idée du fonctionnement de l'autonomie.